• 08août

    Samsung Galaxy Beam – Test du premier smartphone avec pico-projecteur !



    « Un smartphone Android avec un pico-projecteur intégré ? Super idée », c’est ce que je me suis dit quand j’ai vu ce Galaxy Beam au MWC. En effet, ce n’est pas le genre de gadget qu’on voit tous les jours, du coup on se l’est procuré pour vous proposer ce test…

    Caractéristiques techniques

    On ne vous le cache pas, le Galaxy Beam n’est pas vraiment un smartphone haut de gamme, mais son processeur dual core 1Ghz et son écran 4″ le classent dans le milieu de gamme, ça reste intéressant !

    • Processeur dual core 1Ghz
    • Processeur graphique Mali 400
    • RAM 768Mo
    • Ecran LCD 4″ en 480×800
    • Appareil photo 5Mpixels avec flash LED, autofocus et enregistrement 720p
    • OS Android 2.3 Gingerbread et surcouche Samsung TouchWizz 4.0
    • Stockage 8Go + microSD
    • Dimensions 124 x 64 x 12.5 mm pour 145g
    • Batterie 2000mAh + une seconde batterie 2000mAh incluse !
    • Vidéo projecteur intégré, projette en 640×360 à 15 lumens

    Design et premières impressions

    Dès le déballage on a une bonne surprise puisque le smartphone est livré avec deux batteries ainsi qu’un petit dock qui peut recharger la seconde batterie sans qu’elle soit dans le smartphone ! C’est très rare d’avoir ce genre d’accessoires inclus mais ça fait un peu peur au niveau de l’autonomie de la batterie…

    Samsung Galaxy Beam avec dock

    Quand on sait que le smartphone comporte un pico-projecteur, on s’attends à quelque chose d’énorme. Finalement, il n’est pas si gros que ça !

    Samsung Galaxy Beam avec dock

    Samsung Galaxy Beam
    La finition est plutôt bonne, le revêtement arrière est en caoutchouc agréable, qui ne glisse pas et ne laisse pas de trace de doigts. Le bord jaune est un peu étrange, ce détail esthétique ne plaira clairement pas à tout le monde ! On retrouve à l’arrière l’appareil photo et un petit flash LED. Ils sont plus bas que sur la plupart des smartphones en raison de la présence du projecteur sur la tranche supérieure.

    Sur le côté droit, on trouve un bouton dédié au projecteur (un appui long pour allumer le projecteur) et un bouton on/off et unlock. Sur la tranche gauche, le réglage du volume ainsi que l’accès à la carte SIM et microSD. Dessous, le port MHL (microUSB + HDMI avec adaptateur en option) et la sortie audio jack 3.5mm.

    Android 2.3 ?!

    Avec les Xperia de Sony, le Beam est l’un des rares smartphones Android présenté cette année à tourner sous Android 2.3 et contrairement aux Xperia, le Beam n’est pas encore mis à jour…

    Samsung Galaxy Beam screenshot

    Il y a d’ailleurs des chances qu’il reste sous Gingerbread, Samsung estimant que son projecteur le rend unique, donc sans concurrence, donc pas besoin de faire d’efforts…

    Samsung Galaxy Beam screenshot

    Bref, c’est décevant mais la surcouche Samsung en version 4.0 est plutôt agréable, mais pour moi elle reste moins jolie que Sense de HTC.

    Samsung Galaxy Beam screenshot

    Pico projecteur : ergonomie et fonctionnement

    Evidemment, c’est le point que tout le monde attend : Puis-je revendre ma TV, vais-je transformer mon salon en salle de cinéma ?

    Samsung Galaxy Beam

    Avant de répondre à tout ça, rappelons que Samsung a eu la bonne idée d’intégrer un bouton dédié au vidéo projecteur : un appui long sur ce bouton démarre le vidéo projecteur en une seconde et affiche un menu de réglage permettant de basculer l’orientation paysage/portrait indépendamment de l’inclinaison du smartphone.

    Samsung Galaxy Beam screenshot

    L’écran de paramètres du projecteur permet aussi de régler le focus en fonction de la distance de projection : le focus n’est pas automatique, dommage… Dernier raccourci qui s’affiche dès qu’on démarre le projecteur : « QuickPad » qui vous permettra de dessiner à main levée sur ce que vous étiez en train d’afficher. Sauf que le Beam n’est pas un Note, on a un petit écran et des gros doigts à la place du stylet donc ce n’est vraiment pas l’idéal…

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Pico projecteur : qualité de l’image

    Du côté de la qualité de projection, commençons par rappeler les spécifications techniques du projecteur : 640×360 et 15 lumens. Tout est dit, on est loin du HD et c’est vraiment peu lumineux.

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur 15cm de diagonale environnement peu éclairé

    L’image devient de plus en plus floue et peu lumineuse au fur et à mesure qu’on s’éloigne…

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur 50cm diagonale environnement peu éclairé

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 140cm environnement peu éclairé

    Au-delà de 1 m de diagonale environ, l’image est floue et sur ces photos le flou est accentué par mon appareil qui semble avoir du mal à faire le focus sur une image projetée…

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 15cm dans le noir

    Dans le noir, c’est bien mieux : on peut monter à 70-90cm de diagonale et conserver une bonne image. Mais il faudra se tenir loin car l’image est floue et ce n’est pas très agréable…

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 50cm dans le noir

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 140cm dans le noir

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 15cm environnement lumineux

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 50cm environnement lumineux

    Si vous n’êtes pas dans la pénombre, vous pouvez oublier le projecteur, comme tous les pico-projecteur il n’est pas assez lumineux dans ces conditions !

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur diagonale 140cm environnement lumineux

    Niveau luminosité, il faudra donc se placer dans une pièce sombre pour que l’image soit acceptable. Par exemple dans une petite pièce éclairée uniquement par un écran 32″ assez lumineux, le projecteur est parfaitement suffisant mais si vous allumez une petite lampe à côté, ça devient vraiment moyen. Donc on a un projecteur vraiment nomade, mais qui a besoin de conditions pas très courantes en mobilité pour fonctionner…

    Intéressons-nous maintenant à la résolution : 640×360, c’est encore moins que les 800×480 du petit écran 4″. Alors forcément, avec des diagonales de projection qui varient entre 7″ et 50″ selon le recul, ces 640×360 pixels vont être vraiment juste et vous aurez souvent l’impression que rien n’est net. Pour de la bureautique ou du surf, c’est vraiment pas agréable donc le côté « je projette des documents en réunion », çe ne me semble pas une très bonne idée. Par contre pour dépanner et regarder une petite série, ça peut se faire à condition de ne pas être trop exigeant et ne pas se tenir trop près de « l’écran ».

    Enfin, un point important : l’autonomie. En lecture continue d’une vidéo en 720p, le Beam a tenu 3 heures 15 minutes avec le projecteur allumé, donc c’est vraiment pas mal d’autant plus qu’une seconde batterie est fournie.

    Photos, vidéos et multimédia

    Le capteur photo du Galaxy Beam n’a rien de spécial mais il est meilleur que celui du Galaxy Nexus, lui aussi en 5Mpixels. La preuve en image :

    photo samsung galaxy beam

    Ci-dessus une photo prise par le Beam, ci-dessous le Nexus. Les couleurs sont plus froides mais plus réalistes sur le Beam.

    Photo Galaxy Nexus

    Photo Galaxy Beam

    Sur cet exemple, le contraste est meilleur sur le Galaxy Nexus ci-dessous, même si du coup les couleurs sont un peu saturées.

    Photo Galaxy Nexus

    Photo Galaxy Beam

    Encore une fois, les couleurs sont plus froides et bien plus réalistes pour le Beam. Dans l’ensemble quand on zoome un peu sur les photos, je préfère celles du Galaxy Beam qui génère moins de bruit.

    Photo Galaxy Nexus

    L’appareil photo du Beam est plutôt correct mais 5Mpixels en 2012, c’est un peu juste. Enfin il vaut mieux 5Megapixels de qualité que 8Mpixels mauvais… Du côté des vidéos, c’est là aussi correct, en 720p et c’est dans la moyenne des autres smartphones. La différence avec une vidéo Full HD tournée avec un autre smartphone ne saute pas aux yeux sur ces petits écrans.

    Côté multimédia et plus particulièrement la lecture de vidéos, j’ai été assez déçu de constater que le Galaxy Beam ne peut pas lire les vidéos Full HD : J’ai tenté avec une vidéo tournée par un Galaxy S3 ainsi qu’une vidéo de test que j’utilise souvent pour comparer les écrans de smartphones et dans les deux cas, quelque soit l’application utilisée, l’écran restait noir. Pour copier une vidéo vers le Galaxy Beam, mieux vaut écouter Windows qui propose de les convertir automatiquement lors de la copie, ce qui permet alors de les lire sans aucun soucis ni saccade. C’est dommage que Samsung n’ait pas soigné la compatibilité avec les formats et codecs pour un smartphone qui intègre un vidéo projecteur…

    Surf et utilisation générale

    Rien de particulier sur le surf Internet : on est sur un processeur 1Ghz dual core, 768Mo de RAM et Gingerbread. L’absence d’Android 4.x empêche d’utiliser Chrome Mobile, donc l’expérience de surf est moyenne, surtout sur un écran en 480×800 mais ça reste acceptable : les ralentissements sont plutôt rares et aucun problème particulier n’est à déplorer.

    Samsung Galaxy Beam screenshot pico-projecteur

    Pour le reste, rien de particulier à préciser : la qualité du signal est tout à fait correcte. Les menus et applications sont presque tous revus et corrigés par Samsung via TouchWizz 4.0 qu’on commence à bien connaître.

    Test en vidéo

    Pour mieux comprendre comment marche le vidéo-projecteur (et tout le reste…), je vous propose un test complet en vidéo :

    Conclusion

    Le Galaxy Beam est une bonne idée, mais un smartphone plutôt moyen. J’ai apprécié le pico-projecteur, même s’il souffre des mêmes défauts que les autres pico-projecteurs. Il est encore plus petit que les autres pour une image assez proche niveau qualité, le tout avec une autonomie vraiment correcte, sans compter la seconde batterie incluse !

    Par contre, je regrette vraiment que Samsung se soit contenté d’Android 2.3, à l’heure où l’on surveille l’arrivée d’Android 4.1, c’est vraiment dommage. On peut aussi ne pas apprécier le design un peu particulier, mais au moins la finition est plutôt bonne.

    Au final, j’ai du mal à conseiller ce Beam qui n’intéressera vraiment que ceux qui ont besoin d’un vidéo projecteur à utiliser en mobilité. A moins de vivre la nuit, vous serez constamment gêné par la luminosité ambiante pour utiliser votre projecteur, donc le Beam perd son intérêt…

    Samsung Galaxy Beam Asus Nexus 7

    Vous pouvez même vous servir de la Nexus 7 pour projeter depuis le Samsung Beam !

    Le Samsung Galaxy Beam est vendu à moins de 490€ donc comparé à la plupart des autres pico projecteurs, c’est pas très cher. Même s’il s’adresse à un public restreint, ça reste un bon appareil.

    Passionné de high-tech et plus particulièrement de mobilité depuis des années, blogueur sur http://bysus.fr et de temps à autres sur d'autres sites et surtout ici, sur Android-France. J’ai fait de cette passion mon métier : je suis chargé de l’expertise des terminaux mobiles et de la veille au sein d'une grande société basée à Paris.

    Twitter YouTube