• 13fév

    Pinball Arcade – Rejouez sur vos tables de flipper préférées



    Le genre « flipper » commence à être bien représenté sur Android. Pinball Arcade sort donc au milieu d’une flopée de titres, mais il se distingue des autres par un point très important : les tables proposées sont toutes des copies de tables originales. Les plus grandes marques de flippers sont représentées : Williams®, Bally®, Stern Pinball® et Gottlieb®. Vous aurez donc de fortes chances de tomber sur une table sur laquelle vous avez déjà inséré des bourses entières de pièces de 5 francs ! De plus, des tables sont régulièrement ajoutées.

    Le jeu existe déjà sur plusieurs plateforme (PS3, XBox 360, Windows, 3DS et euh… Mac et iOS) et remporte un certain succès. D’après les retours sur les différents systèmes, la jouabilité est très bonne et le réalisme des tables est assez bluffant. En revanche le jeu possède un énorme défaut, son système économique. En effet, il est proposé gratuitement en téléchargement, mais si vous ne passez pas à la caisse, vous ne pourrez lancer qu’une partie sur chaque table. Il faudra débourser entre 1.99€ et 3.99€ par table, si vous voulez y jouer de façon illimitée ! Une sacrée escroquerie pour un jeu sur smartphone.

     

     

    Le Fred

  • http://www.int13.net france

    C’est dommage de voir ça comme une escroquerie ! C’est une façon de faire tester le jeu avant de payer sans avoir à télécharger deux fois l’application en lite et en payant.

  • Le Fred

    4€ la table, si c’est pas une escroquerie… On trouve des tables moins chers et en full HD sur XBLA pour moins cher dans d’autres jeux.
    Et puis les prix de leurs concurrents sont bien plus intéressants. Dommage, le jeu est bon.

  • Suède

    Bof, moins cher qu’une vraie partie de flipper au bout du nombre de parties que j’ai déjà faites ;-).

  • Fill

    Désolé,

    je n’achète jamais rien, mais vu les tables qu’ils vendent (arabian night tales), ce sera la 1ère appli android que je vais acheter. j’espère qu’ils vont sortir le « medieval madness » de ma jeunesse… j’en chialerais!