• 06fév

    Test de Arenas Trial Of Valor – Un MMORPG au tour par tour au goût de jeux de plateau



    S’il y a un type de jeux qui séduit, c’est bien les MMORPG. Qui n’est jamais allé faire un génocide d’Orcs ou autres créatures gluantes pour faire progresser son perso !

    Les éditeurs l’ont d’ailleurs très bien compris et le genre est aujourd’hui très présent sur notre plateforme robotique préférée, Android.

    Dans cette myriade de choix, on cherche souvent la perle rare qui pourra nous occuper (ou nous obséder) pendant des heures de farm dans le but de dominer le monde (oui rien que ça …).

    C’est durant cette quête effrénée que je suis récemment tombé sur un MMORPG au tour par tour, tout neuf tout beau, qui mérite qu’on s’y attarde pour un petit test : Arenas Trial Of Valor.

     

    Un RPG au sens strict du terme

    Outre le fait qu’Arenas Trial Of Valor se joue en ligne, c’est le côté RPG qui m’a frappé le plus dans ce titre de EmeryonGames : les développeurs ont vraiment mis l’accent sur les statistiques de notre personnage, que les aficionados du genre chérissent tant.

    Dès la création de notre Avatar, et bien qu’un peu largué au début, on tombe vite sous le charme des nombreux choix qui s’offrent à nous. En 3 étapes très bien guidées, nous voilà maître de notre double numérique surpuissant (et plus ou moins poilu / bossu / petit / moche et plus si affinités) :

    • Choix entre 10 races dont chacune à des spécificités : Humain, Elf, Efle Noir, Erebian, Nain, Demi-Orc, Myctas, Demi-Ogre, Son-Po et Farfadet.
    • Choix entre 15 Dieux qui vous donneront des bonus dans vos stats.
    • Répartition de vos points de statistiques qui là encore sont divisées en 3 sections : les statistiques de bases (8 différentes), vos compétences (28 différentes allant de l’épée à 1 main à l’arc en passant par le bouclier), les points de mana (répartis entre les 15 divinités).

    Je vous avais prévenu, votre personnage est très complet ! Mais ici aucune inquiétude à avoir : Emeryon Games a fait un travail magnifique quant au guidage des pauvres débutants que nous sommes. Ainsi, différentes boîtes de dialogues vous aideront dans vos choix et un appui long sur une icône ou une statistique incomprise vous donneront des informations détaillées.

    Pour vous donner un aperçu, voici une vidéo sur la création d’un personnage :

    Image de prévisualisation YouTube

     

    Du tour par tour et de la stratégie

    Comme son nom l’indique, ATOV (pour les intimes) se joue dans des arènes : les différentes zones dans la carte du monde vous permettent d’accéder à des régions variées qui ont chacune leurs arènes (contre des monstres, des joueurs, seul ou en équipe).

     

    Le 2ème point où Arenas Trial Of Valor se démarque, c’est dans sa gestion des combats puisqu’il s’agit de tour par tour : une fois dans l’arène, vous allez vous déplacer, attaquer puis finir votre tour suivant vos points d’actions, puis ce sera à vos adversaires.

    Ici encore, le jeu est complet. Vous allez évoluer dans une grille où il vous faudra trouver vos ennemis, vous servir des décors pour vous cacher et sortir victorieux (ou sur une civière) sous les cris de la foule en délire.

    Pour résumer le système de combat :

    • Lancer des sorts : choisissez votre divinité, la force de vos sorts.
    • Attaquer à l’arme : équipez vos armes, lancez-les ou combattez au corps à corps.
    • Choisissez quelle partie du corps vous visez : de la jambe à l’oeil, vous pouvez cibler vos attaques qui auront des résultats différents !
    • Choisissez comment parer : vous pouvez maîtriser votre façon de vous défendre face à un coup.
    • Des menus bien faits : rangement par arbres pour arriver facilement à l’action souhaitée.

    Avec ce système, on a du mal à ne pas penser aux bons jeux RPG de plateau.

    Les coulisses de la scène

    Partir au combat, c’est bien beau, mais mieux vaut le faire préparé ! Ce n’est pas parce que je suis à poil sur toutes les captures que c’est la mode dans ATOV !

    Chaque région que vous visitez possède des commerces que vous allez pouvoir visiter pour dépenser votre argent durement gagné.

    Là encore, nous sommes comblés quant à la richesse des équipements, sorts et objets. Choisissez-vous des habits (qui augmenteront vos stats bien sûr), combinez des objets avec des armes, farfouillez dans le bazar des sorts … Le tout dans le but de monter votre personnage comme bon vous semble.

    De quoi passer de longues heures dans votre garde-robes …

    Pour conclure
    Arenas Trial Of Valor vient s’insérer dans le marché des jeux dans un genre qui manquait : le RPG pur et dur comme on le connaît sur les jeux de plateaux.

    Les joueurs qui passent des heures à peaufiner leurs statistiques et leur équipements tomberont vite sous le charme des nombreuses possibilités qui s’offrent à eux : plus de 200 sorts à apprendre, des centaines d’objets à découvrir (des nouveaux sont mis en ligne régulièrement), plus de 250 créatures à combattre, la possibilité de combiner des objets avec vos équipements …

    Les débutants qui sont désireux d’apprendre ne seront pas en reste puisque le jeu est très guidé.

    La petite faiblesse d’ATOV réside dans les graphismes. A l’heure de la 3D et des belles textures (qui vous vampirisent la batterie, certes), le jeu n’est pas au rendez-vous avec de la 2D et des décors un peu kitch. Les développeurs ont surtout voulu mettre l’accent sur la richesse du jeu au dépend du côté bling bling.

     

    Les plus

    Les moins

    • Nombreuses possibilités dans la création et l’évolution de notre personnage (statistiques et équipements).
    • Système de combat au tour par tour innovant et stratégique.
    • Prise en main facile grâce aux guides.
    • Système de classement mondial et multi-plateformes.
    • Graphismes 2D pas très beaux.
    • Animations simples.
    • Jeu jeune donc encore peu de joueurs à qui se mesurer.
    • Uniquement en Anglais pour le moment.

    Disponible à 0,79€ sur le Market, le jeu est en plus multi-plateformes ce qui vous permettra de vous mesurer à tous vos amis !

    Technophile passionné et acharné, amateur de caramel et des petites bêtes mobiles et tactiles !

    Twitter 

  • Mokt

    Hmmm j’vais le tester voir si j’y accroche, merci bien pour l’info ;)

  • Plumillon

    Np :) N’hésite pas à faire un retour :D

  • Miika

    Welcome Plumillon !
    En voilà un test qu’il est bon. Pour une première j’avoue que je suis assez emballé, le style est agréable et la mise en page bien claire. Quelques ch’tites coquilles se sont glissées dans le texte (plus ou moins, quant au guidage) mais dans l’ensemble c’est très bon.
    Par contre c’aurait été pas mal d’avoir une note (sur 20 par exemple) pour fixer les choses :)
    Après je ne me prononcerai pas sur le fond car je n’ai pas testé le jeu (pas mon style^^) mais sur la forme rien à redire.
    Bref ça fait du bien un peu de fraîcheur, bonne continuation!

  • Bewi

    Ca m’a l’air tout à fait sympathique, par contre il n’est pas gratuit comme indiqué. Mais 0,79€ c’est pas cher du tout. Je pourrais me laisser tenter.

  • Plumillon

    Merci Miika, ça fait bien plaisir de te lire :)
    En espérant que mes prochains articles (et il y en aura des tonnes !) te plaisent autant :D
    (Je prend note pour les précos :o)

  • Plumillon

    @Bewi : oui effectivement, petite coquille, d’autant plus que j’indique bien son prix juste au dessus :o
    C’est corrigé, merci !

  • Adx

    Il serait plus logique d’utiliser l’expression commune « ne pas être en reste » plutôt que l’inverse « ne seront pas sans reste » !

    La double négation n’est jamais très jolie.

  • http://twitter.com/Plumillon Plumillon

    @Adx : bonne remarque, c’est corrigé :)