• 01juin

    Android – Nous aurons droit à une mise à jour par an



    Lors d’une interview d’Andy Rubin (le monsieur Android chez Google), nous apprenons que la fréquence des mises à jour d’Android va ralentir pour arriver à une mise à jour majeure par an (comme pour l’iPhone).

    Voila ce que monsieur Rubin a répondu une question question sur la fragmentation des version d’Android.

    Vous avez sûrement remarqué que nous avons un peu ralenti. Notre cycle de production est d’environ 2 fois par ans et va très probablement passer à 1 mise à jour par an une fois que les choses se seront mises en place .

    Alors bonne stratégie ou bine mauvaise nouvelle pour les utilisateurs (ou les 2)?

    Via Mercury News.

    Fondateur du blog Android-France, accroc à Hearthstone et au jus de grenade.

    Facebook Twitter LinkedIn Google+ 

  • Adrijsi

    Je pense que c’est une très mauvaise idée car ils ne penseront pas a faire une mise a jour sur les anciens téléphones et feront cette mise a jour sur des téléphones récent ou presque .

  • NmLs

    Bien, car ça va permettre d’éviter la fragmentation justement, et peut-être que les constructeurs mettront leurs anciens tels à jour plus longtemps (espérons…)

    Pas bien, car c’est un peu ce qui fait le charme d’android aussi, un OS constamment mis-à-jour avec de nouvelles fonctionnalités bienvenues à chaque fois. Mais bon c’est sur que l’OS commence à arriver à maturité donc en même temps c’est dur de produire de bonnes mis à jour tous les 3 mois après ^^

  • JastJuck

    Tout dépend de la qualité des mises à jours. Pour le moment ils ne nous ont pas déçus ! On a pas a attendre 4 ans pour avoir l’accusé de reception sur un SMS ou le nombre de caractère que l’on écrit ! (troll inside)

    Ils ont mit le turbo pour arrivé à un OS mobile performant et complet, les futures MAJ ne pourront qu’être innovation =)

  • http://www.gpsandco.com GPSAndCo

    C’est dommage, les nombreuses mises à jour était un des points forts d’Android…

  • http://frandroid.com griphine

    Je trouve ça positif, avec des mises à jour mineures de corrections à cotés.. un bon point.

  • garfield3

    Visiblement android arrive a maturité donc il est logique que les maj ralentissent et puis maintenant c’est la fragmentation auquel il faut s’attaquer. Trop de versions tournent actuellement ca nuit au développement des applications ( car en générale elles ne peuvent tourner sur autant de version d’os sans perdre en qualité). Ca va sans doute booster le développement des jeux.

  • pfiou

    Positif, ok c’est cool les MAJ mais avoir tout d’un coup peut s’averer plus jouissif d’un. et de 2, la fragmentation va pouvoir reculer…

  • jojo

    C’est bien si l’OS est devenu mature, et pas bien s’il faut attendre 1 ans pour voir un problème régler. Pour l’instant, y a encore du travail à mon sens: gestion de la mémoire (c’est une priorité!), meilleur graphisme de l’OS (icônes, menus, SDK pour les applications), simplification de la gestion pour l’utilisateur…

  • titi

    mais le plus important c’est quand meme… quand est ce que la 2.2 arrive sur nos nexusOne? !

  • tito

    Je trouve ça bien le ralentissement des mises à jour : ça donne plus de stabilité au systeme.
    Et puis ça fait moins de soucis pour ceux qui ne veulent pas ou qui ne peuvent pas mettre à jour.
    Je pense aux non-technophiles surtout, qui ont juste acheté le téléphone pour qu’il marche. Et je pense qu’avec la part de marché grandissante, ce public grandit aussi.

    ça n’empeche pas les développeurs de Google d’inclure tout plein de nouveauté au fil de l’année dans leur version interne.

  • http://ouaii.fr Cyril

    Sans oublier que l’architecture de l’os devrait changer aussi et permettre aux différentes applications systèmes d’être mises à jour indépendamment.

  • Murphy

    @jojo on parle de mise à jour majeures, donc les « problèmes » seront évidemment réglés en mises à jour mineures.

    Pour ma part je préfère la fréquence car j’ai un Nexus One et de toutes façons c’est le premier à avoir les MAJ :)

    Au sujet de la fragmentation, c’est une non-sens : ça n’existe pas. La compatibilité est obligatoire pour tout Android ayant le Market sur une base de 20000 tests !
    Le SDK prévoit toutes les différences matérielles et a une compatibilité 100% ascendante sur les applications.
    Plus d’infos sur :
    http://android-developers.blogspot.com/2010/05/on-android-compatibility.html

  • williams

    Franchement, 1 ou 2 mises à jour, je m’en fiche, du moment que mon HTC hero est plus optimisé. Je suis encore sur 1.5 avec une réactivité nulle pour le téléphone.
    Avant tout je veux pouvoir téléphoner et recevoir des appels sans attendre que tâche se lance.
    Et je n ai pas les moyens de changer de tel tous les 6 mois.

  • Zratul

    Murphy > Visiblement tu n’as pas bien lu ton propre lien. La fragmentation existe et dans beaucoup de cas elle est même pas « volontaire ».

    La compatibilité ascendante est là et c’est normal, une appli 1.6 tourne sans pb sur un device 2.1.
    Mais justement dans ton lien ils expliquent que Android prévoit d’empêcher des applis de tourner sur des devices non compatibles grâce au manifest que le dev doit régler lui même. Si le dev règle une appli en obligeant à avoir Android 2.1 minimum, tous les devices inférieurs à 2.1 ne verront pas l’appli sur le market ou verront une belle erreur si ils essaient de l’installer. La compatibilité descendante n’existe donc pas (et c’est aussi logique).

    Exemple tout con, tu fais un Hello World basique, censé tourner partout. Si dans le manifest tu définis que la version mini d’Android qui peut le faire tourner est 2.1, ton Hello World ne marchera pas sur 2.1 point barre. Le Market part de l’idée que c’est le développeur qui est le plus à même de savoir quelles plate-forme il vise (ce qui est là aussi normal), donc si le dev dit 2.1, c’est 2.1 et rien d’autre qui est inférieur, par contre effectivement un device en 2.2 fera tourner le Hello World sans problèmes.

  • Zratul

    Edit : je voulais bien sur dire dans mon dernier paragraphe :

    « Si dans le manifest tu définis que la version mini d’Android qui peut le faire tourner est 2.1, ton Hello World ne marchera QUE sur 2.1 point barre. « 

  • Murphy

    J’ai bien lu l’article et je m’étonne de ta réaction.
    Puisque tu penses avoir un meilleur anglais que moi, je te laisse me définir en quoi j’ai mal traduit que la fragmentation ne voulait rien dire, ce qui est exactement expliqué dans le texte :

    « The thing is, nobody ever defined “fragmentation” — or rather, everybody has a different definition. Some people use it to mean too many mobile operating systems; others to refer to optional APIs causing inconsistent platform implementations; still others use it to refer to “locked down” devices, or even to the existence of multiple versions of the software at the same time. I’ve even seen it used to refer to the existence of different UI skins. Most of these definitions don’t even have any impact on whether apps can run!

    Because it means everything, it actually means nothing, so the term is useless. Stories on “fragmentation” are dramatic and they drive traffic to pundits’ blogs, but they have little to do with reality. “Fragmentation” is a bogeyman, a red herring, a story you tell to frighten junior developers. Yawn. »

  • Murphy

    Pour info je rappelle la « vraie » définition de la fragmentation : devoir adapter son application en fonction de chaque mobile et de ses caractéristiques.

    Il se trouve qu’avec Android on ne code pas pour un mobile (chacun ayant des caractéristiques précises), mais pour une plate-forme.
    Un développeur n’a pas à prévoir si tel ou tel mobile a une fonctionnalité, mais juste à définir les permissions nécessaires dans le manifest, ainsi qu’à prévoir que ses graphismes soient « stretchables » pour les différentes résolutions (cf les NinePatchs).

    Pour la compatibilité descendante, il est toujours possible de faire de la « reflection », ce qui permet d’avoir un seul programme pour TOUS les Android.

    Un seul programme codé intelligemment = pas de fragmentation.
    CQFD

  • brethmas

    Le problème, c’est que ce n’est pas AndroÎd qui fait les mises à jour, mais les constructeurs…

    On finira par perdre les avantages du logiciel libres. Il n’y a que les constructeurs qui seront vraiment libres.

  • Zratul

    murphy > Mea-culpa, j’ai mal interprété ta phrase et effectivement je n’utilise pas vraiment le même vocabulaire.

    Pour moi c’était surtout que la finalité, quels que soient les avantages qu’offrent le SDK d’Android, c’est au final le développeur qui a le mot final et dans ce cas particulier on assiste à des aberrations comme beaucoup d’applis nécessitant un Android Eclair alors que dans la majorité des cas, ces applis pourraient tourner sans pbs sur des versions inférieures.

    On en arrive donc à une situation où pour le consommateur, il y a bel et bien une sorte de « fragmentation » du marché des applis qui peut être génante. Un HTC Hero sous Cupcake a depuis un moment du mal à télécharger les applis récentes car malheureusement, des développeurs justement ne codent pas de façon assez intelligente où ne se rendent même pas compte qu’ils se privent d’un public potentiel juste parce qu’ils ont oublié de cocher des cases sous Eclipse x)

  • master

    Hello
    Nouvelle mise à jour dispo sur les X10.
    Elle est en cours chez moi.
    Le téléphone l’a detecté tout seul

  • http://05-juilet-2010 Diangess94

    Bah franchement vivement la nouvel MAJ.(Mise A Jour) j’ai halte sérieux :=P